mardi , 20 août 2019
Accueil » Technologie » Technologie – Les favoris de «LoL» font rêver leurs fans

Technologie – Les favoris de «LoL» font rêver leurs fans

20 minutes - Les favoris de «LoL» font rêver leurs fans

Les triples champions du monde SKT vont-ils retrouver le sommet après leur très décevante année 2018? L’équipe coréenne coachée par kkOma a en tous cas fait le ménage en ne conservant que sa superstar Faker, et n’hésitant pas à se séparer de ses joueurs historiques comme Bang et Wolf. SKT a ainsi recruté du lourd, avec Khan (ex-Kingzone DragonX), Haru (ex-Gen.G), Teddy (ex-Jin Air) et Mata (ex-KT Rolster). De quoi retrouver sa couronne coréenne face à la concurrence incarnée par Gen.G, KT Rolster, Kingzone DragonX et les jeunes de Griffin?

Le jeu d’arène de bataille en ligne League of Legends (LoL) rassemble chaque mois des dizaines de millions de joueurs dans le monde. Il oppose deux équipes de cinq gamers, qui doivent détruire le «Nexus», un bâtiment de la base adverse, pour l’emporter. Chaque joueur a un rôle particulier: le toplaner évolue sur la voie («lane») supérieure et est fréquemment dévolu à une fonction de tank. Le midlaner se situe sur la voie médiane («mid») et sera amené à infliger beaucoup de dégâts, en principe magiques, appelés «AP». Deux botlaners se retrouvent sur la voie inférieure («bot»), un joueur, appelé «ADC», qui possède d’importants dégâts physiques («AD») et un support, chargé d’initier les agressions. Enfin, le jungler évolue dans les parties de la carte entre les lanes et a pour objectif de créer des surnombres. Avant chaque partie, chaque joueur choisit son champion lors de la «draft», parmi environ 140 personnages disponibles.

En Europe, la surprise est venue de G2, qui a mis la main sur Caps, le récent finaliste des Worlds avec Fnatic. Avec sa nouvelle recrue et Perkz, l’équipe compte ainsi dans ses rangs probablement les deux meilleurs midlaners en Europe. Mais elle se voit contrainte de décaler Perkz dans un rôle d’ADC, un pari qui reste risqué.

Mis en concurrence par Bwipo au top, l’emblématique Français sOAZ a également décidé de quitter Fnatic pour rejoindre Misfits. Il fera notamment équipe avec GorillA, le support coréen en provenance de Kingzone DragonX, et de Febiven, le midlaner néerlandais qui revient en Europe après une saison disputée en Amérique du Nord avec Clutch.

La scène européenne, qui se nomme dès cette saisons LEC (et non plus LCS EU), verra également le retour d’Origen. La structure sera managée par l’ancien commentateur Deficio et comptera dans ses rangs notamment le toplaner britannique Alphari (ex-Misfits), le polyvalent midlaner norvégien Nukeduck (ex-Schalke) et le support espagnol Mithy, qui revient en Europe après une expérience mitigée outre-Atlantique avec TSM.

En Amérique du Nord, la sensation est le départ du midlaner danois Jensen de Cloud9, qui rejoint les ambitieux Team Liquid. Le récent demi-finaliste des Worlds avec Cloud9 fera notamment équipe avec le support coréen CoreJJ, champion du monde en 2017, qui arrive en provenance de Gen.G.

L’équipe 100Thieves a réussi à mettre la main sur le redoutable ADC coréen Bang (ex-SKT) alors que Golden Guardians va faire confiance au midlaner danois Froggen, malgré son année éloignée de l’élite, ainsi qu’à Hauntzer (ex-TSM) et Olleh (ex-TL).

Quant aux très populaires TSM, ils ne conservent que leurs stars danoises Bjergsen (mid) et Zven (ADC) et ont recruté notamment le jungler américain Akaadian (ex-Optic) et le support canadien Smoothie (ex-Echo Fox).

(mey)




Retrouvez cet article sur : http://www.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/14044054

A lire aussi: