mardi , 22 décembre 2020
Accueil » Technologie » fermeture de la France aux passagers et marchandises provenant de Grande-Bretagne

fermeture de la France aux passagers et marchandises provenant de Grande-Bretagne

La décision, qui fait suite à la découverte d’un virus « mutant » du Covid-19 apparemment plus contagieux en Grande-Bretagne, est en vigueur à partir du 20 décembre à 0h00 pour 48 heures. D’autres pays européens ont fermé leurs frontières avec la Grande-Bretagne.

Alors que la connectivité aérienne en Europe est encore très loin d’être rétablie, une nouvelle décision vient compliquer le travail des opérateurs aériens. Comme d’autres pays de l’Union Européenne (Pays-Bas, Belgique, Italie, Allemagne, Irlande), la France vient d’annoncer, par la voix du ministère des Transports, que l’Hexagone serait fermé à partir du dimanche 20 décembre à 0h00 à tout transport de marchandises ou de passagers, pour une période de 48 heures. Les transports aériens, maritimes, routiers et ferroviaires sont concernés. Seul le fret non accompagné est autorisé. Les flux de passagers et de marchandises dans le sens France-Royaume-Uni ne sont pas concernés. 

Peut être des retours à partir du 22 décembre ?

Interrogé sur BFMTV, le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebarri, a annoncé que cette décision qui a été prise à la suite de la tenue d’un Conseil de Défense, est une réaction à l’annonce de la découverte d’un « virus mutant » du Covid-19 qui pourrait être plus contagieux. Suite à cette découverte, le premier ministre Boris Johnson a pris la décision de reconfiner la ville de Londres et le sud-est du Royaume-Uni pour une période incluant Noël et le Jour de l’an. « Les ressortissants français qui le souhaitent pourront avoir des remboursements de leur billet ou être replacés sur d’autres vols ou liaisons ferroviaires ou maritimes », a annoncé Jean-Baptiste Djebarri. Le secrétaire d’Etat aux transports a annoncé que le délai de 48h devrait permettre d’examiner la mutation du virus et envisage qu’il puisse y avoir des retours dans l’Hexagone pour les voyageurs français à partir du 22 décembre. Ce retour ne pourra néanmoins se faire qu’avec un protocole sanitaire renforcé à l’entrée du pays, avec obligation d’avoir un test négatif. Le secrétaire d’Etat aux transports conseille donc aux ressortissants se trouvant au Royaume-Uni et qui souhaiteraient revenir d’effectuer ce test préventivement quand les frontières seront rouvertes. 

Une décision qui devrait entraîner pas mal de complications en ces périodes de fêtes, vu l’importance des relations de transport qui unissent la France et le Royaume-Uni. Rappelons notamment que la liaison Paris-Londres est, tous transports confondus, est une des plus fréquentées d’Europe. 


Retrouvez cet article sur sa: Première Apparition