mardi , 2 juin 2020
Accueil » Technologie » Technologie – Faker a prouvé qu’il est bien un extraterrestre

Technologie – Faker a prouvé qu’il est bien un extraterrestre

Figure de l’e-sport et considéré comme le meilleur joueur de l’histoire de «League of Legends» («LoL»), Faker a écrit une nouvelle page de sa propre légende, samedi. Pilier de l’organisation T1 (anciennement SKT), le midlaner a remporté un 9e titre de LCK, le championnat sud-coréen, l’un des trois meilleurs du monde.

«Nous avons connu des hauts et des bas», a commenté la star sud-coréenne après sa victoire 3-0 contre Gen.G. «Ca fait bizarre d’être le plus vieux midlaner (ndlr: il aura 24 ans le 7 mai) et d’avoir autant de titres», lui qui a commencé à briller au firmament de «LoL» dès ses 17 ans. Cette victoire avait également un goût «étrange» pour lui, étant donné qu’elle s’est déroulée sans public, mais dans la salle habituelle de la LCK, contrairement au reste des play-off disputés à huis clos.

Toujours aussi modeste, Faker n’en reste pas moins ambitieux: «Mon objectif est de montrer que la Corée est la meilleure nation lors des prochains Worlds», le championnat du monde qui devrait se dérouler en Chine en automne.

S’il est l’âme et le pilier de T1, Faker a aussi pu s’appuyer sur un Teddy en forme olympique, intenable lors de la première partie sur Varus. A tout seigneur, tout honneur: c’est le roi Faker qui a fait une démonstration de sa science du jeu lors de la deuxième manche.

Décontenancés par tant de maestria, les Gen.G ont semblé dépassés par les événements en troisième partie, à l’image d’un Rascal largué sur Jayce. C’est notamment Teddy, impérial sur Aphelios, qui a porté le coup de grâce, manquant de peu un pentakill (cinq éliminations malheureusement pour lui légèrement trop espacées dans le temps). «Triste» d’avoir manqué cet exploit personnel, Teddy a rendu hommage à sa team après la finale: «La tâche était très facile pour moi, car mes coéquipiers ont parfaitement joué pour me mettre dans les conditions idéales.»

Avec cette victoire sans appel, T1 est bien au retour au sommet après des Worlds 2019 en dessous de ses standards. Preuve qu’elle sait parfaitement gérer les grands rendez-vous, l’organisation a remporté 9 des 10 finales de LCK disputées…

(mey)




Première apparition