mercredi , 20 novembre 2019
Accueil » Technologie » Technologie – Le cofondateur d’Oculus lance un drone «tueur»

Technologie – Le cofondateur d’Oculus lance un drone «tueur»

A première vue, l’Interceptor (l’intercepteur, en anglais) ressemble à un quadricoptère classique, mais les autres appareils du genre doivent s’en méfier. Fruit de l’entreprise Anduril, société cofondée par le controversé Palmer Luckey, à l’origine d’Oculus (société de casques de réalité virtuelle rachetée par Facebook en 2014), il a été présenté il y a quelques jours comme un outil de défense. Son but: protéger l’espace aérien d’une infrastructure, qu’elle soit civile ou militaire contre toute menace provenant d’un drone.

Intégrant un système d’autopilotage dopé à l’intelligence artificielle, l’Interceptor est conçu pour percuter les autres engins similaires afin de les abattre et les mettre hors état de nuire. Il est censé fonctionner dans tout type d’environnement, de jour comme de nuit. «Il survit presque toujours et retourne à la base», assure Palmer Luckey.

«La meilleure façon de tuer de tuer des drones rapides pilotés par des humains hostiles est d’utiliser des drones encore plus rapides pilotés par l’IA!», a tweeté le cofondateur, qui a quitté Facebook en 2017. «Les Etats-Unis ne peuvent pas permettre que le ciel du monde se transforme en Far West, notre capacité à éliminer les menaces aériennes en quelques secondes fait partie de la solution», a-t-il ajouté.

Selon Bloomberg, Anduril a déjà expédié des exemplaires de l’Interceptor à des clients militaires aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Pour rappel, en mars 2018, la firme américaine a commencé un programme pilote pour le gouvernement américain. Elle a développé une technologie de vision numérique, baptisée Lattice, capable de détecter les migrants entrant illégalement sur le territoire américain à la frontière avec le Mexique.

(man)




Première apparition