dimanche , 29 mars 2020
Accueil » Technologie » Technologie – Le mobile pliant Mate Xs vaut-il ses 2499 francs?

Technologie – Le mobile pliant Mate Xs vaut-il ses 2499 francs?

Disponible en Suisse depuis le 16 mars dernier, le Mate Xs, successeur du Mate X (sorti en 2019), n’est pas un smartphone comme les autres. Preuve en est son prix exorbitant de 2499 francs! Cette seconde itération améliorée du smartphone pliant de Huawei, que nous avons testé pendant près de deux semaines, se dote d’une nouvelle charnière renforcée et une protection d’écran qui se veut plus robuste.

La dalle, c’est justement ce qui en fait sa particularité. Flexible, elle mesure 8 pouces (2480 x 2200 pixels) lorsque l’écran OLED est déplié. L’appareil affiche un écran de 6,6 pouces (2480 x 1148 pixels) à l’avant et de 6,38 pouces (2480 x 892 pixels) à l’arrière, en mode plié. Contrairement au concurrent Galaxy Fold 5G de Samsung, les écrans restent toujours visibles à l’extérieur et permettent de disposer d’un appareil ressemblant à un smartphone haut de gamme traditionnel, certes plus lourd (il pèse près de 300 g sur la balance) et plus épais (11 mm fermé et 5,4 mm déplié, contre 8,1 mm pour l’iPhone 11 Pro, par exemple). Il s’agit à notre avis de l’un des meilleurs designs de smartphone pliant du marché. En mode plié, le Galaxy Fold 5G ne met en effet à disposition qu’un écran secondaire de 4,6 pouces (1680 x 720 pixels) seulement.

Un bien pour un mal?

L’appareil de Samsung a par contre l’avantage de protéger son écran de 7,3 pouces qui se replie sur lui-même vers l’intérieur. En restant toujours accessible, celui du Mate Xs est donc plus pratique, mais il s’expose par contre au contact de clés ou d’autres objets s’il est glissé dans une poche ou un sac à main sans protection. Ou tout simplement lorsqu’il est posé en mode plié sur une quelconque surface. Reste aussi à voir comment l’écran va se comporter à la longue, à force d’être plié et déplié. Un léger pli est d’ailleurs visible à l’endroit où se situe la charnière, mais on ne le remarque pas dès lors qu’on se sert de l’appareil.

Signalons en outre qu’une notice conseille de laisser l’appareil en mode déplié s’il est prévu de ne pas l’utiliser pendant un petit moment. C’est d’ailleurs dans cette position que le smartphone se présente lorsqu’on le déballe de sa grande boîte. Celle-ci contient notamment le chargeur de 55 W capable de redonner 85% d’autonomie en seulement 30 minutes à la batterie de 4500 mAh (moins que le Galaxy S20 Ultra 5G: 5000 mAh). A noter que le Mate Xs n’est par contre pas compatible avec la recharge sans fil.

Mais que faire de cette grande dalle, hormis afficher du contenu dans un format plus large? Adapté pour le multitâche, l’appareil tournant sous Android 10 permet aussi d’ouvrir jusqu’à trois apps simultanément. Il suffit de faire glisser son doigt du côté droit de l’écran vers le centre pour faire apparaître un dock personnalisable d’apps, qui peuvent ensuite être placées à l’endroit choisi.

Pallier l’absence de services Google

Mais en parlant d’apps, on aborde un sujet qui fâche. Tout comme le Mate 30 Pro dévoilé à l’automne dernier, le Mate Xs n’intègre pas de services de Google, en raison des sanctions américaines. Pour palier ce problème, Huawei ne se plie pas en deux, comme son Mate Xs, mais en quatre. C’est en effet le nombre de solutions qui s’offrent à l’utilisateur pour télécharger des apps, nous a expliqué la firme lors d’une présentation, qui s’est déroulée ironiquement à quelques mètres des bureaux zurichois de… Google.

Tout d’abord la boutique maison AppGallery, alternative de Huawei à Google Play, dans laquelle on trouve d’ailleurs au passage notre app de 20 minutes, qui ne fonctionne pas de manière complète sur le Mate Xs sans les services Google Play. Mais si le magasin en ligne de Huawei propose certaines apps populaires, comme par exemple Snapchat ou le jeu «Fortnite», toutes ne sont pas disponibles au téléchargement. C’est le cas de WhatsApp, Instagram, Facebook et bien entendu tous les services de Google, tels que YouTube ou Google Maps (auxquels on peut néanmoins accéder dans leur version web).

La 2e solution ajoute une étape supplémentaire. Lorsqu’on recherche par exemple l’app WhatsApp dans la boutique AppGallery, celle-ci renvoie en premier lieu vers le fichier apk hébergé sur le site officiel du service de messagerie instantanée, d’où il est possible de récupérer le logiciel pour ensuite l’installer sur l’appareil.

Une 3e solution consiste à installer une Quick App, version allégée du programme désiré, qui redirige en réalité sur la version web du service. Une fois installées, toutes ces Quick-Apps seront stockées dans un seul et même dossier, le Quick App Center.

Enfin, une 4e solution consiste à se rabattre sur une boutique en ligne tierce, telle que ApkPURE, pour télécharger et installer le programme désiré. Bref, un brin plus complexe qu’un téléchargement traditionnel dans la boutique Google Play.

Prise en main du Huawei Mate Xs

Des selfies de qualité

Comme les autres modèles haut de gamme de Huawei, le Mate Xs embarque des optiques Leica aux performances appréciées. Ce nouvel appareil intègre un objectif grand angle (40 Mpx f/1.8), un objectif ultra grand angle (16 Mpx, f/2.2), un téléobjectif (8 Mpx, f/2.4), ainsi qu’une caméra temps-de-vol (ToF). Son module permet un zoom optique 3x et la possibilité d’enregistrer des vidéos en résolution 4K à 30 images/seconde. Le concurrent Galaxy S20 Ultra 5G fait déjà mieux (4K à 60 images/s et surtout 8K à 24 images/s).

Combiné à l’écran recouvrant les deux faces de l’appareil, lorsqu’il est plié, le module photo du Mate Xs permet par contre des applications pratiques. En activant le mode miroir, l’utilisateur permet à la personne photographiée de se voir au dos du Mate Xs. L’appareil active en effet la partie de l’écran à l’arrière. C’est ce qui se produit aussi lors de la capture d’un selfie. Dans ce cas, un message invite à utiliser l’écran arrière, qui s’active, afin de se photographier avec les capteurs photo placés au dos, comme on peut le voir dans notre vidéo. Pratique pour obtenir des selfies avec une plus grande résolution qu’avec un simple capteur frontal.

Conclusion

Alimenté par un processeur maison Kirin 990 compatible avec le réseau 5G et 8 Go de RAM, et disposant de 512 Go de stockage (extensible par microSD), le Mate Xs a peu à envier aux meilleurs smartphones du marché. Il propose en effet aussi des capacités photographiques de haute qualité. L’utilisateur paie par contre très cher la meilleure qualité de la nouvelle charnière, qui ne donne aucun signe de fragilité lorsqu’on plie et déplie l’appareil, ainsi que la protection d’écran améliorée, qui reste à vérifier avec le temps. De plus, l’absence de services Google est quelque peu handicapant et nécessite quelques contorsions pour pouvoir utiliser les apps habituelles. Par contre, ce produit de niche au format inhabituel montre assurément les grandes capacités d’innovation de la firme chinoise.


Première apparition