mardi , 10 décembre 2019
Accueil » Technologie » Technologie – Pour eux, hacker les objets connectés est un sport

Technologie – Pour eux, hacker les objets connectés est un sport

Comme d’autres produits pris pour cibles la semaine dernière à Tokyo, l’Amazon Echo Show 5 n’est pas sorti indemne de la dernière compétition de hacking Pwn2Own. Cet événement axé cette année sur des produits de domotique a été remporté pour la 3e fois consécutive par l’équipe Fluoro­acetate. Celle-ci se compose du duo de chercheurs en sécurité Amat Cama et Richard Zhu.

Les champions, qui sont repartis avec un gain total de 195’000 dollars, ont réussi à exploiter successivement une faille du système de l’enceinte connectée du géant de l’e-commerce, des téléviseurs Sony X800G et Samsung Q60, ainsi que des smartphones Xiaomi Mi 9 et Samsung Galaxy S10. Concernant l’Echo Show 5, les experts ont découvert qu’il tournait sous une vieille version du système open source Chromium de Google. Il intègre une faille permettant de prendre le contrôle complet de l’appareil s’il se connecte à un réseau wi-fi malveillant, a expliqué Brian Gorenc, un responsable de Trend Micro, firme à l’origine du concours. Amazon a annoncé qu’il allait prendre les mesures de protection adéquates.

À noter que parmi la liste d’appareils soumis aux hackers lors du concours, l’écran connecté Portal de Facebook et l’enceinte Google Home ont survécu à la compétition. En fait, personne n’a pris le temps de s’attaquer à ces produits réputés mieux sécurisés.

(man)


Première apparition