mardi , 16 juillet 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Temps de sommeil : un enjeu de santé publique

Temps de sommeil : un enjeu de santé publique

Le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé Publique France est dédié aux problématiques du sommeil. D’après ces données, une proportion élevée de Français dort moins de six heures, sont en dette ou en restriction de sommeil. Favoriser un bon repos permet de prévenir des maladies chroniques.


© iStock

Le temps que nous passons à dormir détermine notre santé, notre métabolisme, notre système cardiovasculaire et notre mental. Mieux connaître nos besoins de sommeil nous permet donc de mieux agir pour prévenir des éventuels problèmes. C’est pourquoi les experts de Santé Publique France publient un Bulletin épidémiologique hebdomadaire spécialement dédié au sommeil ce mercredi 13 mars 2019.   

Les données qu’ils ont récoltées leur ont permis d’estimer un temps de sommeil total moyen proche de sept heures par nuit en France. Ces résultats mettent cependant en évidence le fait qu’ »une proportion élevée de Français dort moins de six heures, sont en dette ou en restriction de sommeil », indiquent-ils sur le bulletin. « Plus d’un quart des Français parviennent à faire la sieste pour compenser cette dette, mais l’insuffisance de sommeil demeure un enjeu crucial de prévention des maladies chroniques. »

Les mesures pro-sommeil

Dans deux articles distincts, les scientifiques parlent du lien particulier entre les substances psychoactives et le sommeil, et de l’impact sanitaire associé au travail de nuit, qui justifie la mise en place d’une veille sanitaire. Damien Léger, chercheur au Centre du sommeil et de la vigilance de Paris, rappelle dans son éditorial que « le déclin du temps de sommeil en France n’est pas une fatalité.« 

« Trop souvent oublié des stratégies de santé publique, le sommeil est, comme l’alimentation et l’exercice physique, une question essentielle d’information, de sensibilisation et d’éducation pour la santé. » Il rappelle par la même occasion quelques techniques d’amélioration du sommeil :

  • soigner l’environnement de sa chambre ;
  • inciter à la sieste quand cela est possible ;
  • étendre ses heures habituelles de sommeil ;
  • promouvoir l’activité physique ;
  • améliorer son alimentation ;
  • encourager le développement d’outils permettant d’évaluer son temps de sommeil ; 

  • favoriser les périodes de repos entre deux cycles de travail de nuit ; 

  • encourager les deux roues bruyantes et les festifs à un meilleur respect du sommeil ;
  • faciliter chez les étudiants et lycéens un début des cours plus tardif,
  • aménager des espaces de sieste dans le public et le privé ; 

  • favoriser en entreprise la prise d’horaires de travail décalés et adaptés au profil soir-matin des employés.
À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: